0

Comment gérer efficacement le risque client ?

Les créances figurent à l’actif du bilan comptable. Étant donné que ce poste représente plus de 40 % du patrimoine d’une entreprise, sa gestion doit donc être optimisée. La question est de savoir comment réduire au minimum le risque d’insolvabilité des créances. Voici donc nos conseils en 3 points clés.

Conseil n° 1 : identifier les risques de crédit

Il n’est pas toujours facile de connaître son client (ou son futur client). Pourtant, c’est une nécessité pour pouvoir gérer de façon optimale le risque. Alors qu’est-ce que vous pouvez faire ? Savoir s’il existe actuellement plusieurs sources d’informations commerciales et juridiques que vous pouvez utiliser pour mieux connaitre les personnes avec lesquelles vous allez traiter.

Les sources peuvent, d’une part, être de nature commerciale. Il peut s’agir du service gérant l’administration, du comptable de votre société ou des commerciaux sur le terrain. Ces personnes peuvent vous informer sur les difficultés financières rencontrées par les clients.

D’autre part, les sources peuvent être de nature juridique. Sachez qu’il existe actuellement de nombreux sites spécialisés qui fournissent des informations quant à la solvabilité de vos clients.

Une fois le risque identifié, il faut maintenant évaluer les risques de crédit afin d’éviter qu’ils se produisent. Pour ce faire, vous pouvez par exemple fixer une ligne de crédit ou choisir la méthode de points de risque. Sur ce point, il est recommandé de vous adresser à un professionnel dans le domaine.

Conseil n°2 : se couvrir pour réduire au minimum les risques de crédit

Là encore, il existe plusieurs possibilités. Vous pouvez par exemple différencier les conditions générales de vente et le taux de pénalité de retard en fonction des catégories de clients.

Parmi les autres solutions, on cite également les clauses complémentaires qui vous permettront par exemple de reprendre le bien que vous avez vendu en cas de retard de paiement.

La déchéance du terme de paiement peut aussi être intéressante pour prévenir les risques de crédit. Bien qu’une facture ait déjà été payée lors d’une livraison multiple, cette option vous donne la possibilité de réclamer l’ensemble des factures impayées si les délais de paiement ne sont pas respectés.

Bien entendu, il existe de nombreuses autres solutions que vous pouvez adopter (clause suspensive et résolutoire, garanties et sûretés, assurance-crédit, etc.). Adressez-vous à un professionnel pour trouver la solution la plus adaptée à votre besoin.

Conseil n° 3 : trouver des solutions de financement

Pour une meilleure gestion des risques de crédit, vous pouvez choisir l’optimisation des rentrées de cash. Cela se traduit par la mise en place d’un système de recouvrement fiable, intégrant les relances et, en cas de besoin, la mise au contentieux.

Il est aussi possible d’anticiper les litiges le plus en amont possible. C’est l’une des solutions les plus recommandées pour optimiser le recouvrement de créances.

Autrement, vous pouvez externaliser le financement du crédit via différents moyens : affacturage, gage sur le stock, crédit documentaire, etc.

Bref, le choix de la stratégie à mettre en œuvre relève donc du bon sens et de la politique de crédit de votre entreprise. Mais il faut également insister sur le fait qu’il est indispensable de vous faire conseiller par un professionnel.

backTEST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *